affiche daniel

Comédie musicale « Daniel et les lions »

à Hazebrouck le dimanche 24 mars à 17h en l’église du Sacré Cœur.

 

L’idée :

L’idée est venue de père Daniel et de Bertrand, séminariste, qui souhaitaient faire une action dans le doyenné Cœur de Flandre pour le centenaire du diocèse de Lille. Nous avons réfléchi et finalement opté pour monter cette comédie musicale « Daniel et les lions ».

 

La pièce retrace fidèlement  le chapitre 6 du livre de Daniel, épisode fameux de la vie du prophète : celui où sa foi envers le vrai Dieu lui vaut d’être jeté dans la fosse aux lions et de s’en sortir sain et sauf.

 

Notre foi peut prendre différents visages et c’est ici un visage festif, différent et inattendu que l’on propose.

 

Qui participent:

Ouvert à toutes les personnes du doyenné, cette mise en scène rassemble des jeunes et moins jeunes, tous désireux de faire « quelque chose » pour célébrer leur foi à l’occasion du centenaire ; nous ne nous connaissions pas tous et c’est une équipe motivée et enthousiaste venant d’horizons variés qui s’est ainsi créée.

 

Une quinzaine d’enfants jouent les personnages avec des dialogues percutants et plein d’humour. Tandis qu’un groupe d’enfants et d’adultes assurent la chorale avec des chants sur des rythmes jazzy où les paroles n’en sont pas moins dénuées de sens. Il y a enfin toute l’équipe technique qui assurera la sonorisation et l’éclairage, ainsi que les « petites mains » si précieuses pour les costumes.

Bref, c’est une équipe où chacun met en œuvre ses talents au service de sa foi.

 

Pourquoi Daniel ?

Et pourquoi pas ! En fait nous aurions pu choisir un autre passage de la bible ou encore un autre prophète car tous sont porteurs de messages et d’enseignements.  

 

Daniel est un prophète pour aujourd’hui : Daniel exilé de force à Babylone a tout perdu. Il aurait pu pleurer le monde qu’il a quitté, il aurait pur renier sa foi comme on le lui demandait. Mais au contraire il ne s’est pas plié devant le pouvoir, il a pris position et il est resté fidèle. Il n’a cessé de prier 3 fois par jour. Et c’est  par sa foi et sa fidélité  qu’il est devenu l’objet de jalousie et de haine.

 

A notre époque où la liberté de religion est mise à mal, où il est parfois difficile et impopulaire d’affirmer sa foi, où nos peurs prennent  le dessus, le prophète Daniel nous appelle à avoir confiance, à prier toujours et sans cesse. Dieu est avec nous.

 

Comme le conclut si bien  le chant de fin du spectacle

                               « Il ne nous laissera pas tomber!

                               Je le sais, c’est vrai

                               Où que je sois, il sera toujours à mes cotés! »

Quel plus beau message pouvions-nous donner pour ce centenaire ?